Comment séduire les Business Angels en quelques conseils pratiques

a

 

Chaque année, plus de 6 000 dossiers sont présentés auprès des réseaux de Business Angels en France. Combien d’entre eux sont financés d’après vous ? Moins de 200, c’est-à-dire 3 % !

Alors, pour avoir une chance de séduire ces investisseurs, il vous faut impérativement sortir du lot.

Voyons ensemble quelques pistes, glanées auprès d’experts de ce mode « d’investissement providentiel », qui vous permettront de faire la différence.

Un concept innovant plutôt que le « café du coin ». Avant tout, il faut savoir que les Business Angels investissent majoritairement dans les secteurs innovants, mais pas que ! Plus que le secteur, c’est votre concept qui doit être innovant, que ça soit en termes de technologie, de service ou de marketing.

Vous devez leur proposer une entreprise avec un fort potentiel, dans laquelle ils puissent se projeter et avoir envie de mettre de l’argent. Bien entendu, il sera difficile d’intéresser un Business Angel pour ouvrir le café du coin…

Mais attention, les Business Angels se considèrent eux-mêmes comme des partenaires de vos projets plutôt que des portefeuilles. Ils voient leur rôle comme celui d’un accompagnant, et non uniquement d’un financier.

Ce qui les intéresse, c’est de mouiller la chemise sur votre projet et de vous apporter – en plus de leur argent – des compétences, des idées, etc. Il est donc très important d’être réceptif et de leur faire sentir que leurs conseils sont écoutés.

La plupart des Business Angels et des experts de ce type d’investissement, se retrouvent autour d’une idée assez simple que l’on pourrait résumer ainsi : « Nous accordons notre confiance à une équipe plutôt qu’à une présentation Powerpoint ».

Ce qu’ils veulent dire par là, vous l’aurez compris, c’est que vous ne devez pas être le seul porteur de projet. L’équipe est le premier actif d’un projet et pour les Business Angels, sa consistance et son adhésion commune au projet représentent 75 % de la décision de financement.

Il vous faudra un projet suffisamment avancé avant de vous présenter devant les Business Angels. En effet, ceux-ci n’aiment pas les voir arriver trop tôt face à eux. Sinon, ils ont l’impression de prendre trop de risques.

Ils préfèrent les projets qui ont déjà un minimum de « réseau » : des accompagnants de chambres consulaires par exemple, ou des plateformes d’initiatives, etc. En bref, démontrer que le projet a été vu et validé par des experts.

Une attitude qui fait fuir les Business Angels, ou en tout cas qui les fait se fermer comme des huitres, c’est un créateur d’entreprise qui surévalue (volontairement ou non) son projet. Ce qu’ils veulent voir, ce sont des porteurs de projets réalistes plutôt que des rêveurs.

Vous l’aurez compris, vous ne pouvez pas séduire un Business Angel s’il n’a pas confiance dans votre entreprise. Confiance dans sa faisabilité, dans sa rentabilité et surtout, confiance en vous et votre équipe.

Alors, gardez les pieds sur terre pour être crédible.

Lors de la présentation de votre projet, il vous faudra être très efficaces pour sortir du lot et capter l’attention des Business Angels.

Ce dont ils ont besoin rapidement, c’est comprendre à quoi ça sert plutôt que comment ça marche. Autrement dit, il ne faut pas les noyer sous des flots d’informations techniques, comme le type de mémoire vive installée sur votre serveur Linux, ou le code normé de la couleur que vous allez utiliser, etc. Ne pas les assommer non plus avec des listes de nombres, de pourcentages et de statistiques…

Allez à l’essentiel : le but de votre projet. Et surtout, il est important qu’au bout d’une minute, ils aient compris quel besoin votre idée va satisfaire, ou quel problème elle va résoudre. Il faut commencer très simple et monter en complexité par la suite.

Pour finir ce tour d’horizon, citons quelques qualités que vous devez posséder pour séduire les Business Angels, mais qui sont surtout rédhibitoires si elles ne sont pas présentes : la transparence et l’honnêteté.

En effet, n’oubliez pas que nous parlons là de séduction dans le but d’une relation à moyen/long terme ; il ne faudrait donc pas gâcher d’entrée cette relation par des petites imprécisions ou des zones d’ombres qui ne deviendrait claires que par la suite…

Le sujet est bien trop vaste pour en avoir fait le tour ici, mais ces premiers conseils pourront déjà vous aider à vous lancer dans cette entreprise de séduction.

Triakt est là pour vous assister dans ce type de démarches et nous vous suggérons de prendre contact avec nous pour en savoir plus.

Et surtout, n’oubliez pas de liker, commenter, partager cet article 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s